Qu’est-ce que la DMLA ?

La dégénérescence maculaire liée à l’âge fait aujourd’hui partie des pathologies qui touchent le plus de personnes dans la majorité des pays développés. En France, selon les statistiques officielles, environ un million de Français de plus de 65 ans sont touchés par cette maladie et plus de 10 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. La DMLA reste pourtant assez peu connue. L’équipe de lunettegamer.com fait donc un focus sur cette maladie afin de vous aider à la comprendre et à mieux la prévenir.

Qu’est-ce que la dégénérescence maculaire ?

La macula est la principale partie de l’œil mise en cause lors de la dégénérescence maculaire, d’où le nom de la maladie. Aussi appelée tache jaune, la macula est placée au centre de la rétine. Avec un diamètre de seulement 1 mm, elle joue un rôle capital dans l’acuité visuelle. En effet, la macula est tapissée de cellules photoréceptrices qui reçoivent les informations lumineuses qui seront transmises au cerveau par le nerf optique, ce qui permet à l’œil de voir. La dégénérescence maculaire consiste donc en la dégradation progressive de ces cellules photoréceptrices de la macula. Elle se caractérise par une baisse de l’acuité visuelle. Cette baisse est progressive et peut entraîner des difficultés à distinguer les détails et les couleurs. Elle peut aussi aboutir à une cécité définitive.

Des facteurs externes mis en cause

Le vieillissement des cellules est généralement la principale cause de la dégénérescence progressive de la vue. Voilà pourquoi les personnes de plus de 50 ans sont plus susceptibles de contracter cette pathologie de l’œil. La génétique est également mise en cause puisque certains individus sont prédisposés à la contraction de la DMLA. Toutefois, des études ont montré que plusieurs facteurs externes peuvent aggraver ce processus de dégénérescence par une accélération du vieillissement des cellules. Les carences nutritionnelles (vitamines et oligoéléments) et le tabagisme font partie de ces facteurs externes. Plus récemment, des études ont mis en lumière le rôle de l’exposition à la lumière bleue dans l’accélération de la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Les différentes formes de DMLA

La DMLA se présente sous deux formes : sèche ou humide. La DMLA sèche se manifeste par une baisse progressive de l’acuité visuelle éloignée et rapprochée. Le besoin de plus de lumière lors de la lecture peut aussi être un des symptômes de la DMLA sèche. La forme humide de cette pathologie est plus brutale. En effet, la baisse de la qualité visuelle peut être très brusque avec une déformation de la vue. Dans les deux cas, la présence d’une tache noire au centre du champ de vision est constatée lorsque la dégénérescence est arrivée à un stade avancé.

La prévention, la meilleure solution

La dégénérescence maculaire liée à l’âge peut être traitée lorsqu’elle est encore à un stade précoce. Le traitement se base généralement par l’apport de nutriments et d’oligoéléments sous forme de compléments alimentaires. À un stade avancé, la DMLA ne présente, jusqu’à aujourd’hui, aucun traitement efficace. La prévention est donc de mise. En effet, des gestes assez simples au quotidien peuvent limiter de manière significative les effets de la dégénérescence maculaire. Une alimentation équilibrée riche en vitamine E et C, en Oméga 3 et en antioxydant est vivement préconisée. Il est aussi important de limiter l’exposition des yeux à la lumière bleue. Cette lumière bleue étant massivement émise par les écrans, il est primordial de réduire le plus possible le temps que nous passons chaque jour devant les écrans pour limiter le stress oculaire numérique. Le port de lunettes anti-lumière bleue est aussi une solution très efficace et accessible au niveau du prix.